Voici ce que je retiens du BO 20 du 15 mai 2003 :

Depuis quelques années, (c'est moi qui le dis) les lauréats des concours de recrutement des IA-IPR et de certaines autres fonctions d'encadrement reçoivent une formation d'un an à Poitiers, dans les locaux de l'ancien futuroscope. Leur école s'appelle désormais (c'est le BO qui le dit) " Ecole supérieure de l'éducation nationale ".

Plus d'une vingtaine de pages nous décrivent l'organisation des études conduisant au DUT Informatique. Les nouvelles dispositions entrent en vigueur à la rentrée 2003.

Constatant qu'il reste chaque année davantage de places vacantes en STS et en IUT, filières sélectives, alors que seulement 38% des bacheliers technologiques réussissent à décrocher un DEUG, le directeur de l'enseignement supérieur demande à ce que les bacheliers qui ont, en premier vu d'orientation, choisi une formation post-bac courte (BTS ou DUT) bénéficient d'une priorité pour y être admis. (Le SAGES demande le même traitement pour les professeurs qui sont agrégés).

Deux postes de professeurs agrégés ou certifiés sont susceptibles d'être vacants à l'école d'ingénierie de la formation à distance du CNED, à Poitiers (Futuroscope de Chasseneuil). Il est attendu de ces enseignants un intérêt pour l'enseignement à distance et les techniques éducatives nouvelles, une sensibilité au monde de la formation des adultes, des capacités d'organisateur de sessions de formation et d'animateur de groupes permanents, enfin une grande aptitude au travail en équipe. Des connaissances en bureautique ainsi que la pratique d'Internet pour la veille technologique et l'usage intensif du courrier sont indispensables.

Le doyen de l'inspection de l'enseignement agricole recherche des inspecteurs à compétence pédagogique parmi les enseignants appartenant à un emploi doté, au minimum, d'un indice brut culminant à 1015. Les agrégés peuvent donc s'informer sur ces emplois en lui téléphonant au 01 49 55 52 85.