La rubrique ENSEIGNEMENTS ÉLÉMENTAIRE ET SECONDAIRE du B.O. n°35 du 26 septembre 2002 rappelle l’existence, depuis 1998, d’un programme d’échanges de lycéens français et allemands intitulé « Programme Voltaire ».
Les objectifs principaux du programme sont, d'une part, de permettre la présence de lycéens du pays voisin dans des classes françaises et allemandes, et, d'autre part, de constituer un réseau de jeunes qui auront eu un contact étroit avec le pays voisin. Pour les participants français, le séjour en Allemagne aura lieu du début mars à fin août 2003. Les participants allemands séjourneront en France du début de septembre 2003 à la fin du mois de février 2004. Les modalités de candidature sont détaillées dans ce BO.

Pour rapprocher les deux pays, la Fondation Robert Bosch a créé, de son côté, en 1996, le Frankreich-Preis / Prix Allemagne. Le concours a pour finalité de susciter et de soutenir l'intérêt des élèves pour la langue allemande en France et pour le français en Allemagne et de les amener ainsi à mieux connaître le pays voisin. Il concerne les classes des établissements français (publics ou privés sous contrat), lycées professionnels ou sections technologiques des lycées, CFA et lycées agricoles. Chaque classe désirant prendre part au concours doit se trouver une classe partenaire dans le pays voisin. Les prix distribués sont des bourses destinées à un voyage d'études commun des élèves français et allemands dans l'un des deux pays.

On peut s’intéresser aussi au problème de la notation des enseignants de l'ENSAM : les professeurs de l'École nationale supérieure d'arts et métiers (disciplines scientifiques et disciplines techniques) sont notés par le chef d’établissement selon une cotation de 0 à 100 qui doit prendre en compte l'ensemble de leur activité.
Ils peuvent être promus au grade de professeur de l'ENSAM hors classe s’ils ont atteint au moins le 7ème échelon de la classe normale. Les candidats à l'inscription sur le tableau d'avancement sont invités à se procurer une notice de candidature et à l'accompagner, s'ils le souhaitent, d'un document de présentation de leurs titres, travaux ou fonctions permettant à la commission administrative paritaire d'apprécier la qualité de leur dossier.