L’agrégation externe, en tant que concours, constitue une spécificité, non seulement dans le monde, mais aussi …en France .
Les modes d’obtention de l’agrégation, tant dans leur principe que dans leurs modalités, constituent une autre spécificité de l’agrégation.

1) Spécificité constituée par l’agrégation externe

L’agrégation externe ne doit pas être considérée uniquement comme un concours de recrutement dans la Fonction publique.
Elle constitue également un examen sanctionnant un niveau minimal dans la maîtrise d'une discipline et dans l’aptitude à en transmettre les méthodes et les contenus : les jurys d’agrégation ont la possibilité, et ils en font usage, de refuser des candidats dont le classement ouvrirait l’accès à un emploi de la fonction publique mais dont le niveau insuffisant s'oppose à l’obtention du titre d’agrégé.
L’agrégation doit être envisagée, de plus, comme une inscription sur une liste de qualification pour exercer dans l’enseignement supérieur : en effet, elle ouvre droit à se porter candidat à des postes de PRAG ou de professeurs en CPGE , attribués par un jury constitué soit d’universitaires de l’établissement d’enseignement supérieur, soit par le collège des inspecteurs généraux.
Rappelons pour terminer que le champ d’intervention possible d'un agrégé dans l'enseignement se déroule de la classe de sixième jusqu'au niveau bac+ 5. L'agrégation permet également d'occuper des postes spécifiques (détaché à la Bibliothèque Nationale, par exemple) ouverts à ses lauréats.

L'agrégation est donc le concours qui ouvre au plus large domaine d'intervention dans la fonction publique enseignante.

2) Différentes voies pour devenir agrégé

Il y a trois voies, principalement, pour devenir agrégé :

Afin, que l’agrégation ne se réduise pas une simple promotion d’enseignants du second degré, ainsi que le souhaitent la plupart des autres syndicats, mais qu’elle garde la spécificité que le confère la vocation énoncée dans les statuts actuels des professeurs agrégés (article 4), et donc, son caractère universitaire, le SAGES œuvre pour la disparition de l’agrégation "au tour extérieur", et pour que le concours interne soit rapproché du concours externe, tant dans sa nature que dans ses modalités.